Présentation

Pierre de Lune, le Centre Dramatique Jeunes Publics de Bruxelles fondé en 1979, suscite et organise une activité suivie et structurée dans le domaine du théâtre Jeunes Publics. Installé depuis 1984 au Botanique, Pierre de Lune destine ses activités à l’ensemble de la Région bruxelloise en programmant également à l’Espace Delvaux, au Théâtre Marni, à Wolubilis, à l’Espace Toots et à la Maison des Cultures de Molenbeek. Il s’agit d’offrir aux jeunes publics les spectacles les plus riches et les plus variés possibles.

Plus que jamais, l’objectif global de Pierre de Lune consiste à proposer un espace d’ouverture et de création où les jeunes de tous âges puissent trouver des réponses artistiques et humanistes à leurs besoins d’expression. Décloisonnant les disciplines et genres artistiques, Pierre de Lune élargit les horizons et ouvre sa programmation à la danse contemporaine, aux arts du cirque, à la musique ainsi qu’à l’exploration des synergies entre arts de la scène et arts plastiques.

Pierre de Lune favorise l’initiation aux arts vivants en animant des ateliers Art à l'Ecole qui ouvrent en fin de saison sur des rencontres entre tous les jeunes participants au travers de l’événement "De la Lune à la Scène". L’ouverture à la population scolaire et à la qualité des contacts avec les écoles sont une condition majeure de l’activité du centre : il s’agit d’une part d’initier les jeunes aux arts vivants en les invitant au théâtre et en les incitant à s’exprimer au travers d’ateliers, et d’autre part d’offrir à leurs enseignants une formation à ces disciplines artistiques.

Pierre de Lune organise également des colloques, participe au festival Noël au Théâtre et présente tous les trois ans le Festival International de Théâtre Jeunes Publics, Météores.

Origines

Fondé en 1979, Pierre de Lune, le Centre Dramatique Jeunes Publics de Bruxelles (qui s'appelait alors Centre Dramatique pour l'Enfance et Jeunesse), suscite et organise une activité suivie et structurée dans domaine du théâtre qui s'adresse aux jeunes publics.

Avant la création du Centre Dramatique, la situation du théâtre jeunes publics à Bruxelles était extrêmement précaire. Des représentations isolées avaient lieu dans de mauvaises conditions. Il n'existait aucune organisation qui permette le développement d'une activité précisément suivie et structurée.

Premier centre dramatique qui s'adresse aux jeunes publics en Communauté française, sa création reposait sur quatre concepts fondamentaux : Ces concepts ont permis la concrétisation de cette structure, de cette base, de ce point de rencontre que représente Pierre de Lune aujourd'hui et qui rend possibles le développement, la créativité, la qualité, la réflexion.

La création du Centre Dramatique a suscité, à partir de là, une transformation radicale de l'ensemble de l'activité du théâtre jeunes publics en Belgique francophone. Il s'en est suivi, entre autres, la création du Centre Dramatique de Wallonie pour l'Enfance et la jeunesse, le développement par les centres et foyers culturels d'une activité théâtrale de qualité en direction des jeunes publics ainsi qu'un accroissement considérable du nombre de compagnies et de spectacles.

Avant la création du Centre Dramatique, la situation du théâtre jeunes publics à Bruxelles était extrêmement précaire. Des représentations isolées avaient lieu dans de mauvaises conditions. Il n'existait aucune organisation qui permette le développement d'une activité précisément suivie et structurée.

Au départ de cette aventure, il y a des femmes et des hommes motivés ainsi qu'un théâtre, le Théâtre de la Vie, qui depuis 1971 faisait partie des quelques «pionniers» du nouveau théâtre pour jeunes. Après sept ans de tournées intensives et plus de 1.000 représentations en Belgique et en France, et pour remédier aux énormes lacunes existantes, le Théâtre de la Vie a énoncé un projet de création de plusieurs centres dramatiques en Belgique francophone. Ceux-ci devaient permettre un travail professionnel plus approfondi auprès des jeunes publics ainsi que de réelles conditions (jusque-là lamentables) d'accueil et de réceptivité pour ces publics.

Le Ministre de la Culture de l'époque, François Persoons, chargea dès lors le Théâtre de la Vie d'organiser un premier Centre Dramatique, à titre de projet-pilote.

La reconnaissance de son apport ainsi que la qualité de son activité a contribué à l'installation du Centre Dramatique au Botanique, Centre Culturel de la Communauté française Wallonie-Bruxelles, espace de vie internationale où les arts vivants occupent une place de choix parmi les autres disciplines artistiques. Installé depuis 1984, Pierre de Lune y a déployé pendant une douzaine d'années une activité d'envergure à destination de l'ensemble de la région bruxelloise. Cependant, depuis 1996, la programmation s'y est vue progressivement fort réduite en raison des sollicitations toujours plus nombreuses auxquelles le Botanique a dû faire face. Si la décentralisation de la programmation dans différentes communes de la région bruxelloise a pu alors sembler une solution de rechange acceptable, force est bien de constater aujourd'hui que la visibilité de Pierre de Lune en a largement pâti.

Pierre de Lune propose aux jeunes, dès l'enfance, le meilleur sur le plan de la qualité dans le domaine des arts du spectacle, avec le respect et tous les droits de l'adulte, en tenant compte de leurs spécificités.

Pierre de Lune considère la place du jeune sur un pied d'égalité avec celle de l'adulte en ce qui concerne l'accès à la culture, tout en ne l'enfermant pas dans un ghetto. Au contraire, il privilégie un art de la rencontre, un art de la souplesse, un art du présent où les valeurs proposées aux jeunes permettront à ceux-ci d'y puiser de nouveaux repères face à un monde qui peut parfois leur paraître hostile. Cette approche s'enrichit de la pertinente recherche du plaisir et d'ouverture au monde que procure la fréquentation d'œuvres artistiques. De plus, sous le label La Parole aux jeunes, s'est développée une vision globale au travers de laquelle les jeunes ont l'occasion à la fois d'aborder, via le visionnement de spectacles, des thèmes qui les touchent et en même temps, d'exprimer leurs rêves et leurs attentes par le biais de l'expression artistique ou encore par d'autres débats, rencontres, etc. Cette démarche se revendique donc comme un complément indispensable à l'enseignement et encourage par là-même, le développement des contacts avec l'école et le monde enseignant.

Pour réaliser cet ambitieux programme, le centre s'efforce d'offrir aux publics dès l'âge de trois ans les meilleurs spectacles, les plus riches et les plus variés. Il a aussi l'ambition de favoriser l'initiation aux arts vivants en animant des ateliers, en proposant des formations pour enseignants et futurs enseignants, en organisant de rencontres et des colloques, en produisant des festivals et autres manifestations internationales.

Une équipe permanente... des représentations scolaires et libres... des spectacles de qualité... des lieux d'accueil équipés et confortables... des relations privilégiées avec les écoles... une politique de prix modique... des facilités de transport... une ambiance d'accueil, de plaisir et d'échange...

Pierre de Lune propose aux jeunes, dès l'enfance, le meilleur sur le plan de la qualité dans le domaine des arts du spectacle, avec le respect et tous les droits de l'adulte, en tenant compte de leurs spécificités.

Cette présentation générale de Pierre de Lune ne serait pas complète sans rappeler quelques chiffres importants. En 30 ans, plus de 530 spectacles ont été présentés lors de 3.150 séances scolaires et tous publics. Ils ont attiré plus de 550.000 spectateurs. En outre, le centre a organisé 9 festivals internationaux, 6 festivals belges, 2 rencontres autour du conte, 2 événements de danse contemporaine, 1 colloque international et 1 journée consacrée aux chanteurs. Pratiquement 3.000 séances d'initiation théâtrale ont également été menées avec succès auprès des jeunes et des enseignants.

Perspectives

Plus que jamais, l’objectif global de Pierre de Lune consiste à proposer un espace d’ouverture et de création où les jeunes de tous âges puissent découvrir et mettre en œuvre des réponses artistiques et humanistes à leurs besoins d’expression. Pour atteindre cet objectif, il devient impératif que Pierre de Lune puisse déployer son activité dans un lieu spécifique et adapté à l’évolution affirmée et concrétisée depuis bientôt 10 ans, qui consiste à décloisonner les disciplines et les genres pour accentuer le caractère interdisciplinaire de ce centre dramatique qui se caractérise par une ouverture à tous les arts et en particulier à la danse contemporaine. Il s’agit d’élargir autant que possible la palette de réponses artistiques aux demandes d’expression des jeunes.

Ce projet peut se décliner sur plusieurs modes :
  1. un Centre dramatique qui propose aux jeunes publics les meilleurs spectacles de théâtre jeunes publics, tant en provenance de la Communauté française qu’au niveau international ;
  2. un Centre qui devient dramatique et chorégraphique pour affirmer et renforcer les activités "Danse à l’Ecole", tout en continuant à ouvrir sa programmation aux autres arts de la scène : arts du cirque, arts de la parole, musique et créations réunissant différentes disciplines;
  3. un Centre qui ouvre toutes grandes ses portes à la parole des jeunes, encourage au maximum leurs capacités naturelles de création, leur donne des outils et des clés de lecture pour aborder les œuvres contemporaines, favorise leur initiation artistique et stimule leur capacité de dialogue par des rencontres artistiques.
  4. un Centre qui s’ouvre à la création contemporaine en proposant aux compagnies des résidences d’artistes ou toute autre formule leur permettant d’aboutir à des créations avec l’exigence professionnelle de qualité artistique.
  5. un Centre qui élargit les horizons et décloisonne les genres artistiques en proposant des cheminements esthétiques dans le domaine des arts plastiques, avec la présence d’expositions avant et après spectacle. Il s’agira également d’explorer les synergies possibles entre arts de la scène et arts plastiques par la création d’un studio à l’intérieur duquel il sera donné l’occasion aux artistes des arts de la scène et artistes des arts plastiques d’entrer « en dialogue » afin d’explorer les possibilités de proposer un "langage commun".
  6. un Centre qui renforce et élargit les partenariats avec les centres culturels locaux de la région bruxelloise ainsi qu’avec toute autre structure bruxelloise, notamment issue de la Communauté flamande comme Bronks.
Ces perspectives se sont déjà concrétisées depuis quelques saisons, étape par étape, marquée d’un vif succès. Il faut maintenant amplifier cette démarche en continuant le développement de l’activité et en proposant de nouvelles orientations. Si la situation de Pierre de Lune, en décentralisation permanente, n’en permet pas une réelle concrétisation progressive et qualitative, il apparaît dès lors évident que ce projet ne pourra trouver sa pleine réalisation en dehors d’un lieu adapté à l’évolution de ces activités.

L’implantation de Pierre de Lune dans un lieu unique permanent, spécifique et adapté à l’activité telle que décrite ci-dessus, apparaît comme la seule réponse appropriée au développement nécessaire et souhaité.