Atelier autour d’un spectacle en création « Ruinlust »

Avec la Compagnie Zinc

Dans le cadre de la création de leur futur spectacle, Ruinlust, la Compagnie Zinc a l’envie de confronter le texte de la pièce aux regards et avis des adolescent·e·s et jeunes adultes pour qui ce spectacle est destiné et d’ainsi les inclure dans une étape de travail de la création.

L’histoire met en scène une bande de quatre ados, Nadar, Daphné, Vik et Stiff, qui se retrouvent quotidiennement dans un terrain vague. Chaque jour, ils·elles partagent leurs désirs, leur colère, leurs rengaines autour du même banc. Leur voix est double. L’une est chorale, elle s’exprime en « nous », elle a la force du collectif, l’urgence de la révolte et de l’idéal partagé. L’autre, c’est la voix propre à chacun·e, dans les interactions de tous les jours, entre le jeu, l’ennui, les incompréhensions et les petits conflits quotidiens. Quelque chose est en train de changer au sein du groupe. Et le terrain vague, à l’instar des quatre qui l’habitent, est aussi en pleine transformation…

Avec cet atelier, l'équipe de Ruinlust, a le désir de partager ses questionnements sur la création d'un spectacle jeune public (le processus de création) et sur les thématiques abordées dans celui-ci (la place de l’individu au sein du collectif et la place du collectif chez l’individu, le besoin d’émancipation, l’avenir et le projet d’une génération face aux crises actuelles, dont la crise écologique) et ce, dès le début de la création.

L’atelier comprendra une présentation de l’équipe et du pourquoi de sa présence, la lecture du texte dans son intégralité par les comédien·ne·s, un débat autour de la lecture et un temps de clôture plus ouvert autour de la création du spectacle.

Extrait de Ruinlust :

On ne peut pas ne pas être sérieux quand on a dix-sept ans.
On doit se ranger d’un côté, bon ou mauvais qu’il soit.
On n’a pas le choix c’est plus fort que tout
Nous sommes là vraiment là vraiment nous
Dans un monde où on n’a pas de place
Nous sommes
Entiers.
Nous sortons dans une ville fragmentée, une ville macchabée
Une ville qui est une carcasse
Nous sommes bruyants
Cette ville est morte et sourde
Cette ville charogne
Nous sommes ses rats
Cette ville est un tombeau et nous dansons.
Cette ville est un cadavre et nous sommes vivants.

Mise en Scène : Florian Géry
Autrice et dramaturge : Irene Seghetti


Durée : 2x50' / classe
Temps d’installation à prévoir en plus : 10'
Dates possibles : À convenir entre avril et mai 2024
Horaire : À définir
Lieu : À l'école


Photo
3e > 6e Secondaire



Inscriptions


Infos et réservations:
cliquez ici